Pilote formé et certifié

Seuls les pilotes possédant une licence type 1 peuvent voler avec des drones de > 1Kg.

Nous sommes certifiés !

Assurance

Nous ne prenons pas de risque, mais nous ne savons pas prévoir l'imprévisible.

Comme tout service professionnel, nous sommes conscients des risques.

C'est pourquoi nous sommes assurés à hauteur de 2,5M €.

Immatriculation
& déclaration de vol

Pour chaque vol en classe 1a, un briefing est effectué, une checklist vérifiée et une notification de vol est rentrée auprès de la DGTA.

Pour des vols qui sorteraient des conditions autorisées par l'Arrêté Royal, des dérogations peuvent être introduites, les frais étant répercutés auprès du demandeur.

Le drone et la loi Belge

En Belgique, un arrêté royal précise l'usage des drones depuis avril 2016.

Chez DroneInMotion.Pro, nous sommes des pilotes formés, certifiés et reconnus par la DGTA (Direction Générale du Transport Aérien). 

Un texte, plusieurs classes, des limitations, peu de pilotes certifés

Comment nous nous sommes mis en règle face à la loi

Depuis avril 2016, la Belgique a mis en place un cadre législatif concernant les drones. Cet arrêté royal, bien que contraignant, va permettre de mettre en valeur le métier et de conscientiser le public face aux dangers et aux risques des vols en drone.

Qu'est-ce que je peux faire avec mon drone ? Si vous avez craqué pour un drone à Noël, malheureusement, la seule chose que vous avez légalement le droit de faire, c'est de le faire évoluer à < de 10m dans votre jardin. Si vous sortez de ce cadre, vous êtes en effraction

Afin de proposer des services professionnels, DroneInMotion.Pro a dû passer par toute série d'étapes, elles sont décrite ci-dessous.

Odoo image et bloc de texte

Formation théorique et pratique

 Nous avons suivi 28 heures de formation théorique à l'IFAPME de Liège.

La matière couverte était assez large :

  • - Arrêté Royal

  • - Météorologie

  • - Réglementation aérienne

  • - Vie Privée

  • - Communication

  • - Les drones et leurs spécificités

  • - Facteurs humains

Licence médiacle, assurance & immatriculation

Et oui, qui l'eu crû ? Pour piloter un drone, il faut avoir une licence médicale de niveau LAPL.  

Comme votre voiture, mon drone est assuré pour tous les dégats qu'ils pourrait occasionner, à auteur de 2.500.000 €. Ceci est absolument nécessaire pour toute activité profesionnelle et engage une forme de qualité auprès du public.

De même, une immatriculation est nécessaire afin de faire évoluer mon aéronef dans l'espace aérien belge.  

Texte Odoo et bloc d'image